La moitié des sites Web utilisant WebAssembly l’utilisent à des fins malveillantes