Le juge doit pouvoir vérifier le caractère abusif des clauses même en l’absence de comparution du consommateur